S'ils sont mal notés, les Chinois ne pourront pas prendre le train ou l'avion

Bienvenue dans Black Mirror, grandeur nature.
S'ils sont mal notées par l'administration, les Chinois ne pourront pas prendre le train ou l'avion

Avez-vous déjà entendu parler de la (très intéressante) série Black Mirror ? Celle-ci ne propose pas une suite d'épisodes en lien les uns avec les autres ; non, chaque épisode est indépendant et traite de l'importance prise par le numérique dans nos vies, le tout se passant dans un monde alternatif où les nouvelles technologies sont encore plus présentes. Un monde alternatif, vraiment ? C'est ce que nous pensions jusqu'à lors. Mais de plus en plus d'exemples viennent montrer que ce futur est en réalité bien plus présent que fictif.

Dans un épisode de cette excellente série, afin d'avoir accès à un certain nombre d'activités voire de besoins (emprunter de l'argent à la banque, participer à des soirées mondaines, louer une voiture), il vous fait avoir une "note sociale" suffisamment haute. Cette note, sur 5, est donnée par nos propres congénères, à l'issue de chaque interaction sociale.

 

S'ils sont mal notées par l'administration, les Chinois ne pourront pas prendre le train ou l'avion
Crédit photo - Black Mirror
Ad

La Chine a décidé de sauter le pas. A compter du mois de mai, une première version d'un système identique sera mis en place par les autorités, avant un déploiement national d'ici 2020. Chaque individu aura une note en fonction de sa politesse, de son casier judiciaire, de sa situation financière ou encore de ses choix politiques. Tout sera sujet à une notation.

Frauder dans le train, présenter des excuses qui ne semblent pas sincères, ou encore fumer dans un lieu public occasionnera pour le "contrevenant" un notation dévaluée. Par conséquent, ceux qui auront une note trop basse se verront interdire plusieurs choses : l'accès à des écoles "huppées", l'achat de billets de trains ou d'avion, l'achat en ligne de produits de luxe...

La liberté individuelle de chacun s'en trouve grandement menacée. Des droits humains élémentaires seront ainsi retirés en fonction de ce système de notation. Black Mirror n'a finalement rien inventé.

 
Source - Reuters

Contenu sponsorisé

Newsletter

Contenu sponsorisé