Quelle est la signification de ces 3 singes que l'on voit partout ?

Ils ont fait leur apparition sur les marchés, les réseaux sociaux, et les sites de vente en ligne... Jusqu'à se présenter sur les façades de nombreuses maisons, aujourd'hui, dans le monde. Mais qui sont vraiment ces trois singes ?
Quelle est la signification de ces 3 singes ?

Vous avez forcément déjà repéré cette étrange sculpture. Des variantes existent, mais l’idée directrice est toujours la même. L’un se couvre les yeux, l’autre les oreilles, et le troisième la bouche. Cette représentation intrigue, interpelle, questionne : que se cache-t-il derrière cela ? Forcément, chacun y va de sa petite interprétation. Et si on essayait de sortir du très classique « je n’ai rien vu, je n’ai rien entendu, je n’ai rien dit » pour creuser un peu plus la signification de ces 3 singes et de leurs postures ?

Notre enquête nous embarque du côté de l'Asie, en Chine. Nous sommes en 5ème siècle avant Jésus-Christ. A cette période, l'un des plus éminents penseurs de l'Histoire voit le jour, Confucius. Créant (fort logiquement) l'école de pensée confucianiste, celle-là même d'où vient, aussi, le fameux Yin et Yang, il se réunit tous les jours avec ses disciples et fonde les prémices d'une approche philosophique de la vie et de la société.

De ces échanges intellectuels naissent les "Entretiens de Confucius", recueil des discours et des pensées de l’auteur, parfois surnommée « le premier éducateur » de Chine.

Quelle est la signification de ces 3 singes ?
Ad

Un mode d'emploi contre le Mal

 

Dans ce condensé de la pensée confucianiste, il est indiqué la chose suivante : "De ce qui est contraire à la bienséance, ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas le dire, ne pas le faire". On est tout de même dans l’interprétation classique de ce célèbre dessin, mais il y a en réalité autre chose. Notons cependant que déjà, ce sont des singes qui sont utilisés pour illustrer la métaphore. Puis, pendant plus d'un millénaire, aucune autre trace de cette maxime n’est retrouvée, comme si elle était tombée dans l’oubli. En fait, jusqu'en 1658, très précisément. Là, cette phrase revient à l'identique dans un ouvrage détaillant l'histoire de la Dynastie Song, une grande famille impériale chinoise. Elle va ensuite traverser les frontières et s’exporter jusqu’à l’île voisine, le Japon.

Celui-ci emprunte cette métaphore et, peu à peu, un sens définitif y est accolé :

"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal".

Tout simplement. Quiconque suivra ces préceptes s'échappera donc des vicissitudes du Mal, en suivant un chemin menant tout droit vers le Bien. Voilà, en somme, le beau message délivré par ces 3 singes : un message d'amour, d'harmonie, de paix, tout simplement. Il serait grand temps que le monde entier entende cette prière…

 

Photo ci-dessous : portrait de Confucius

Contenu sponsorisé

Newsletter

Contenu sponsorisé