Pourquoi le ciel est "bleu" ?

Bon, ok, dans certains coins de France, il est plus souvent gris que bleu. Pourtant, je vous l’assure, il y a bien du bleu derrière cette foutue épaisse couche de nuage. Si, si !
Pourquoi le ciel est "bleu" ?

Alors, à quoi attribuer cette couleur si belle qu’on espère tous voir au bord de sa fenêtre au réveil ? Le ciel bleu est en réalité la résultante de la présence du Soleil au cœur de notre (bien nommé) système solaire. La diffusion des rayons solaires, filtrés par l’atmosphère protectrice de la Terre, crée cette magnifique couleur bleue au-dessus de nos têtes. Sans ça, la nuit éternelle composerait le ciel. Ce dernier s’apparenterait donc à une voûte céleste entièrement noire et parsemée d’étoiles brillantes.

Mais ce n’est pas tout. Le bleu du ciel offre bien plus que cela.

Pourquoi le ciel est "bleu" ?
Ad

Jouez aux apprentis-météorologistes !

 

Le bleu du ciel peut révéler bien d’autres choses. D’une part, la saison : au printemps et en automne, il sera d'un bleu plus intense. Au contraire, il est plus "trouble" en hiver et en été. Ces différentes nuances de bleu s’expliquent par la juxtaposition de deux éléments dans le ciel : la quantité de vapeur d’eau et les poussières présentes dans l’air. Plus ces deux paramètres sont en nombre dans les cieux, plus ce dernier sera clair. Mais ce n’est toujours par tout ! La bleuité du ciel permet aussi de prévoir dans une certaine mesure l’évolution de la météo ! Du moins dans les plaines.
 

Pour cela, trois règles s’appliquent :

  • Si le bleu est très foncé, l’instabilité guette : pluie et vent sont annoncés prochainement.
  • Si le bleu du ciel varie au blanc voire au gris, en raison de la brume, cela indique une basse pression et un changement de temps.
  • Enfin, un bleu clair ou peu intense signe la persistance du beau temps.
Pourquoi le ciel est "bleu" ?

Contenu sponsorisé

Newsletter

Contenu sponsorisé